OBSD4* : wiki

Version de traduction basée sur la 6.4 officielle (29/10/2018)


FAQ - Clavier et Contrôles d'Affichage

Travailler sur une console

Reconfiguration du clavier

L'utilitaire kbd(8) peut être utilisé pour changer le codage du clavier. Beaucoup d'options clavier peuvent être contrôlées en utilisant l'utilitaire wsconsctl(8). Par exemple, pour changer le mappage des touches avec wsconsctl(8), on exécuterait ce qui suit :

  # wsconsctl keyboard.encoding=uk

Reconfigurer [Caps Lock] pour être [Control L], la touche CTRL gauche :

  # wsconsctl keyboard.map+="keysym Caps_Lock = Control_L"

Pour rendre ces changements permanents, utilisez le fichier wsconsctl.conf(5).

Support de la console souris

Pour les plate-formes alpha, amd64 et i386, OpenBSD fournit wsmoused(8). Il peut être activé avec l'utilitaire rcctl(8) tel que décrit dans la FAQ sur le script rc.

Changement de consoles

Sur la plupart des systèmes alpha, amd64 et i386, OpenBSD fournit six terminaux virtuels par défaut : de /dev/ttyC0 à /dev/ttyC5. Vous pouvez basculer entre eux par l'usage des touches CTRL+ALT simultanément avec les touches F1 à F6. Le terminal virtuel ttyC4 est réservé à l'usage du Système X Window.

Consoles sur matériel VGA

Note : Cette section aborde les fonctionnalités du pilote vga(4). Elles ne sont pas supportées par toutes les cartes vidéo. Les instructions ci-dessous ne fonctionnent pas sur les matériels graphiques modernes qui utilisent le pilote drm(4).

Le tampon scrollback

Sur quelques machines et/ou configurations, OpenBSD fournit une mémoire tampon de la console. Ceci vous permet de voir les informations précédemment affichées sur votre écran. Pour monter et descendre dans le tampon, utilisez SHIFT+PGUP et SHIFT+PGDN. Le nombre de pages sur lesquelles vous pouvez naviguer est de 8. Le changement de console nettoiera le tampon scrollback. Du fait de limitations d'espace, les noyaux d'installation n'ont pas cette fonctionnalité.

Ajouter plus de consoles virtuelles

Si vous souhaitez avoir plus de consoles virtuelles que le nombre par défaut, utilisez la commande wsconscfg(8) pour créer les écrans pour ttyC6, ttyC7 et plus. Par exemple :

  # wsconscfg -t 80x25 6       # ceci ne fonctionne pas sur les systèmes utilisant drm(4)

Ceci créera un terminal virtuel pour ttyC6, accessible par CTRL+ALT+F7. Pour avoir l'invite login: sur la console virtuelle nouvellement créée, vous avez besoin de la paramétrer sur on dans ttys(5), et soit de redémarrer, soit d'envoyer à init(8) un signal HUP utilisant kill(1). Si vous voulez l'écran supplémentaire la prochaine fois que vous démarrez l'ordinateur, ajoutez cette commande à rc.local(8).

Changer la police et la résolution de la console

De nombreuses cartes vidéo VGA sur alpha, amd64 et i386 sont capables d'afficher une résolution textuelle plus grande, de 50 lignes au lieu des 25 habituelles. L'écran standard 80×25 utilise des polices de 8×16 pixels. Pour doubler le nombre de lignes, chargez en premier une police de 8×8 pixels avec wsfontload(8). Ensuite, supprimez et recréez la console virtuelle avec la résolution d'écran désirée en utilisant wsconscfg(8). Cela se fera automatiquement au démarrage par l'ajout des commandes suivantes à la fin du script rc.local(8) :

  wsfontload -h 8 -e ibm /usr/share/misc/pcvtfonts/vt220l.808	# charge la police 8x8 
  wsconscfg -dF 5			# supprime l'écran 5 accessible par [CTRL]+[ALT]+[F6]
  wsconscfg -t 80x50 5		# ajoute l'écran 5 avec 50 lignes de 80 caractères

Si vous souhaitez modifier d'autres écrans, répétez simplement les étapes de suppression et d'ajouts des écrans pour lesquels vous désirez fonctionner avec une résolution de 80×50. Il n'est pas possible de changer la résolution de la première console ttyC0 accessible par CTRL+ALT+F1. Évitez de changer l'écran 4 qui est utilisé par X en tant qu'écran graphique.

Effacement d'une console inactive

Si vous souhaitez effacer votre console après une période d'inactivité sans utiliser X, modifiez les variables suivantes wscons(4) :

  • display.screen_off détermine le temps d'effacement en millisecondes.
  • display.kbdact Si paramétré sur on, l'activité du clavier débloquera l'écran.
  • display.msact Si paramétré sur on, l'activité de la console souris débloquera l'écran.
  • display.outact Si paramétré sur on, la sortie écran débloquera l'écran.
  • display.vblank Si paramétré sur on, cela désactivera la synchronisation verticale. Pour beaucoup de moniteurs, cela a pour effet d'entrer dans le mode d'économie d'énergie.

Par exemple :

  # wsconsctl display.screen_off=60000
  display.screen_off -> 60000

Pour les rendre permanents, éditez wsconsctl.conf(5). La veilleuse est activée quand display.kbdact ou display.outact sont paramétrés sur on. Notez qu'un seul des deux doit être sur off.

Configurer une console série

OpenBSD supporte la console série sur la plupart des plate-formes, toutefois des détails varient grandement entre les plate-formes. En plus de permettre aux utilisateurs de se connecter, ils sont aussi utiles pour enregistrer la sortie de la console.

Il y a deux parties pour obtenir une console série pleinement fonctionnelle sur un système OpenBSD :

  • Activez le port série pour l'utiliser comme un terminal interactif, de sorte qu'un utilisateur puisse se connecter en mode multi-utilisateur.
  • Configurez OpenBSD pour utiliser le port série comme console pour les statuts et le mode utilisateur unique (single user mode). Cette partie dépend beaucoup de la plate-forme.

Changer ''/etc/ttys'' pour obtenir une invite de connexion

Les sessions Terminal sont contrôlées par le fichier ttys(5). Pour qu'OpenBSD vous donne une invite login: sur votre périphérique, il faut qu'il soit activé dans /etc/ttys. Le terminal série est désactivé par défaut sur les plate-formes qui ont typiquement un clavier et un écran attachés. Pour l'exemple, nous utilisons une plate-forme amd64. Dans ce cas, vous devez éditer la ligne :

  tty00   "/usr/libexec/getty std.9600"   unknown off

pour quelque chose comme cela :

  tty00   "/usr/libexec/getty std.9600"   vt220   on secure

Ici, tty00 est le port série que nous utilisons en tant que console, et vt220 est l'entrée termcap(5) qui correspond à votre terminal. D'autres options peuvent être incluses : vt100, xterm, etc. Le bit on active l'invite de connexion par l'usage de getty(8) pour le port série. Le bit secure permet une connexion root à cette console. Le bit 9600 est le vitesse de transmission du terminal.

Notez que vous pouvez utiliser une console série pour l'installation sans passer par cette étape, de même que le système peut fonctionner en mode utilisateur single, et ne pas utiliser getty pour la connexion.

Sur certaines plate-formes et configurations, vous devez mettre le système en mode utilisateur unique pour faire ce changement si vous ne disposez que d'une console série.

amd64 et i386

Afin d'utiliser le port série en tant que console durant le processus de démarrage, votre fichier boot.conf(5) devrait inclure cette ligne :

  set tty com0

Le fichier est situé sur votre disque de démarrage, qui pourrait être votre média d'installation. Utilisez l'option stty si vous avez besoin d'un taux de transmission autre que 9 600 bps.

Certains systèmes sont capables de fonctionner sans carte vidéo, mais pas tous - beaucoup considèrent ceci comme une erreur de condition. D'autres sont capables de rediriger toute l'activité écran et clavier du BIOS vers le port série au-travers d'une option de configuration, ainsi la machine peut être complètement accessible par le port série. Les résultats peuvent varier - certaines implémentations BIOS peuvent empêcher le chargeur de démarrage d'utiliser le port série, le noyau ne sera alors pas capable de l'utiliser. Il peut y avoir une option BIOS “Continue Console Redirection after POST.” Elle devrait être paramétrée sur OFF, afin que le chargeur de démarrage et le noyau puissent prendre la main sur votre propre console.

Pour utiliser la machine en mode multi-utilisateurs, vous devez éditer /etc/ttys comme expliqué ci-dessus.

sparc64

Ces machines sont faites pour être complètement “maintenables” avec une console série. Enlevez tout simplement le clavier de la machine, et le système sera ainsi accessible.

Sur certains systèmes, les ports séries sont nommées ttya, ttyb, ttyh0 ou ttyh1. Il n'est pas nécessaire de faire de modifications de /etc/ttys pour utiliser la console série en mode multi-utilisateurs.

Certains systèmes sparc64 interprètent le signal BREAK de la même manière que la commande STOP-A. Cela force le système à revenir sur l'invite Forth, stoppant toute application ainsi que le système d'exploitation. Ceci est pratique au besoin, mais malheureusement certains terminaux séries et certains périphériques de commutation RS-232 envoient un signal que l'ordinateur interprète comme un signal d'arrêt, arrêtant la machine. Testez avant de la mettre en production.

Si vous avez un clavier et un moniteur attachés à la machine, vous pouvez toujours forcer l'usage de la console série par les commandes suivantes lors de l'invite ok :

        ok setenv input-device ttya
        ok setenv output-device ttya
        ok reset

Si ttyC0 est activé dans /etc/ttys, tel qu'expliqué ci-dessus, vous pouvez utiliser le clavier et le moniteur avec X.

MacPPC

Les machines MacPPC sont configurées pour avoir une console série au-travers de l'OpenFirmware. Utilisez ces commandes :

  ok setenv output-device scca
  ok setenv input-device scca
  ok reset-all

Pour paramétrez votre console série sur 57 600 bps, 8N1.

Malheureusement, la console série n'est pas directement accessible sur la plupart des MacPPCs. Bien que la plupart de ces machines ont le port matériel série, il n'est pas accessible. Heureusement, quelques entreprises fournissent des périphériques complémentaires pour plusieurs modèles Macintosh, rendant possible l'usage du port série en tant que console série.

Vous devrez changer tty00 dans /etc/ttys sur on et paramétrer la vitesse sur 57 600 au lieu de la valeur 9 600 par défaut, tel que détaillé ci-dessus dans le mode utilisateur unique avant de démarrer dans le mode multi-utilisateur pour que la console série soit fonctionnelle.

J'ai des erreurs d'entrées/sorties quand j'essaye d'utiliser mes périphériques tty

Vous avez besoin d'utiliser /dev/cuaXX pour les connexions initiées depuis le système OpenBSD. Les périphériques /dev/ttyXX sont prévus seulement pour le terminal ou pour l'usage d'appel entrant. Référez-vous au manuel cua(4) pour plus de détails.


Cette page est la traduction officieuse de la page “Keyboard and Display Controls” de la FAQ officielle d'OpenBSD.
En cas de doute, merci de vous y référer !

Si vous voulez participer à l'effort de traduction, merci de lire ce topic.